Limoges Poker Club

Le poker entre convivialité et compétition!!!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  
Retrouvez-nous sur...
CALENDRIER
Envie de jouer ce soir?
Ce week-end?


Les tournois extérieurs sont par ICI

L'ensemble des activités poker du Limoges Poker Club est repris ici
LSOP 24/ Winner Spok Runner-up Papou



Calculez vos points LSOP

6-Handed
8-Handed
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Deepstack du 16 Décembre 2017
par spok Hier à 18:32

» Finale C.N.I.C. 2018 - Qualifiez-vous en ligne
par Nico2387 Ven 15 Déc - 21:50

» Juste collector cette main je suis fan ! ;)
par much87 Jeu 14 Déc - 21:17

» All Star vendredi 8 décembre 2017
par Nico2387 Dim 10 Déc - 11:00

» Classement LSOP 2017
par Nico2387 Lun 4 Déc - 19:45

» EVENT N°24 LSOP 2017 01-12-2017
par rhums Ven 1 Déc - 19:14

» Winamax Poker Tour étape de Toulouse
par olivier87 Ven 1 Déc - 8:38

» EVENT N°23 LSOP 2017 24-11-2017
par jbleo Dim 26 Nov - 0:25

» Classement SnG 2017
par Nico2387 Dim 19 Nov - 11:18

» Championnat SNG - Etape#4 - Vendredi 17 Novembre 2017
par djo.08 Ven 17 Nov - 18:27

Club des Clubs

Club des Clubs de Poker

Le LPC87 soutient le Club des Clubs et montre sa volonté de prendre, de ce fait, une part active dans le développement du poker français.

- Partenaires -

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 63 le Mer 20 Nov - 8:49

Partagez | 
 

 [Article]Le continuation Bet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan301
Couleur
Couleur
avatar

Messages : 670
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: [Article]Le continuation Bet.   Mer 7 Oct - 12:18

Source : Artplay, pointure du Club-poker

"Ok, salut tout le monde.

Etant donné que je vois actuellement énormément de posts sur les forums small et microstakes où les posters se demandent quelle est la ligne idéale à jouer lorsqu'on a par exemple KK sur un board A high, ou QQ sur un board K high, je me suis dit que peut-être tout ça amenait à une réflexion plus générale sur le continuation bet. Sans oublier tous les posts "j'en ai marre que les CS me callent tous mes CBet quand j'ai air !!"



Continuation betting (résumé du pavé en deux lignes tout en bas de la page pour les feignants)

Tout d'abord, le continuation bet c'est quoi ? Ok, ô lecteur, si tu es vraiment mauvais, voilà une illustration.

Je relance à 3BB depuis le bouton dernier de parole, avec AD 8H. Une main honorable. Un abruti (je prends juste le cas le plus fréquent) en position de big blind me call.

Le flop tombe 2H.4D.KS. Ma-gni-fique.

La big blind checke. Eh bien croyez-le ou non en misant vous allez gagner ce pot 2 fois sur 3 alors que vous détenez une magnifique poubelle. Pourquoi ça ? Eh bien de manière générale quand vous avez une main, vous allez "toucher" 30% des flops. Donc il en ira de même pour l'adversaire et vous pourrez voler ainsi beaucoup de pots.

"C'est quoi le prob' alors ArtPlay ?" me direz-vous. (allez quoi, vous allez bien me le dire ?)


Prob' n°1 : la tronche du flop

Ben le premier prob' c'est que souvent le flop est pas aussi beau à voler. Typiquement vous avez toujours votre A8, le flop tombe 5S. 6S.TD. Là problème, ya pas le joli KS pour faire peur à votre adversaire. Pire que ça, votre adversaire étant un abruti (rappelons-le souvent, c'est une notion primordiale à appréhender au poker), il va très souvent vous payer avec des mains genre 79 / 9T / 56, et là vous aurez généralement l'air fin sur ce genre de board, parce que l'abruti il va vous le payer sans l'ombre d'une hésitation votre continuation bet.

De là, premier constat, en fonction de la range que vous représentez, et de celle sur laquelle vous mettez volontiers votre adversaire, il y a des bons et des mauvais boards à continuation bet. 24K est bon car vous avez beaucoup de rois dans votre range de steal* tandis que votre adversaire en a peu dans sa range de call, et trouve également peu de draws. 56T au contraire est mauvais car vou.... blablabla, vous avez compris.




Prob' n°2 : la tronche de votre main

Ouais, si, si, c'est aussi un problème promis. Reprenons notre tableau 2H.4D.KS. Imaginons qu'à la place de A8, vous ayez en main JH.JC. Bon vous voyez cette main preflop vous vous dites immédiatement "AMAGAD I HAZ A PREMIUM PAIR I BET !". Meuh si, je vous connais, je me dis pareil dans le coin de mon inconscient que je n'ai pas encore domestiqué.

Devez-vous donc CBet dans cette situation ? Dans le cas général, je pense que la réponse est non. On verra à la fin de ce paragraphe dans quels cas ça va ne pas être non (réfléchissez-y d'ici là).

Cas général, adversaire sérieux.

1/ Vous CBettez. Votre adversaire se couche.
2/ Vous CBettez. Votre adversaire suit ou vous relance.

Quelle range de main va avoir votre adversaire dans ces deux cas ? Simple.

Cas 1 il n'avait jamais mieux que vous. Mais jamais jamais jamais. Vous venez de faire se coucher une main moins bonne que la votre, ce qui est généralement totalement inutile (sauf quand l'adversaire a potentiellement beaucoup de tirages, ce n'est pas le cas ici.)
Cas 2 il a de toute façon 80% du temps mieux que vous, vous jetez de l'argent par les fenêtres.

En résumé, si vous êtes payé c'est par une main supérieure. Sinon l'adversaire se couche et vous auriez aussi bien pu attendre pour miser, afin de sous-représenter votre main. Pourquoi sous-représenter votre main ? Parce qu'en jouant ainsi vous allez vraisemblablement récupérer de l'argent des mains moins bonnes qui vont soit essayer de vous bluffer, soit des mains moins bonnes qui vous paieront un value bet au turn en vous donnant peu de crédit à cause de votre delayed CBet.

Exemple. Vous avez JJ board 24K, votre adversaire, sérieux et agressif, a 33 en main.

Action flop : check/check. Turn : KH

Vous avez toutes les chances que votre adversaire tente de terminer le coup maintenant en excluant la possibilité que vous ayez un roi. Il mise 3/4 du pot, que vous payez. Action river sur 7D : check (il abandonne généralement son bluff)/check. Vous gagnez, en ayant récupéré une mise de plus que vous ne l'auriez fait en CBettant. Et surtout, notez bien ce qui est essentiel, en payant sa mise au turn, MEME s'il a le roi, ça ne vous aura pas coûté plus cher que de miser le flop et d'être payé ou relancé.

Le raisonnement qui sous-tend généralement cette envie furieuse de Cbetter ce genre de flop est qu'on veut SAVOIR si son adversaire à le roi ou non. Vous n'en avez rien à foutre. L'apprendre vous fera perdre de l'argent. Ignorez que vous ne savez pas, c'est comme ça que vous pourrez récupérer de la value, soit sur des bluffs, soit de la 2è façon, en valuebettant.

Imaginez le même cas mais avec un adversaire peu agressif. Vous avez toutes les chances, lorsque le 2è roi sortira, de pouvoir miser le turn et d'être payé par la paire de 3, qui ne vous donnera aucune crédibilité, alors qu'elle vous en aurait donné au flop.

Pour en revenir au cas où il faut CBet ici c'est si vous savez que votre adversaire est très collant au flop, et qu'il call énormément les CBets, même parfois avec des A-high. Si c'est le cas, ne vous en privez pas, et misez, généralement flop et river s'il ne se réveille pas.



Prob' n°3 (décidément) : la tronche de votre range

Ouais. Votre range. Parce que bon c'est bien beau de vouloir checker vos mains qui ont une showdown value moyennement bonne, mais si vous faites ça tout le temps, et CBet tous les autres cas, vous allez vite vous faire outplay par des adversaires qui ouvrent leurs petits yeux torves. J'admets cependant qu'il n'y en a pas forcément beaucoup.

Ce que je recommande (et qui marche d'ailleurs pas mal), selon que vous soyez en position ou hors de position :

Out Of Position :

CBettez si vous n'avez rien sur un board qui s'y prête (ex KS 2D 4H), si vous avez un tirage, une grosse main, ou une main avec une showdown value très très limite. Exemple de SD value très très limite : 6H 6D sur un 5H TD KS. En gros une main avec laquelle vous ne voulez pas aller check/call, car même si votre adversaire est en bluff sur le flop, il aura tellement d'occasion d'améliorer sa main après coup que vous ne serez que très légèrement favori. Le reste du temps vous callerez dans le vent.

Ne CBettez pas systématiquement avec des mains ayant une bonne SD value. Typiquement votre AS 8H sur un board AC 4S 7D est bon, mais pas extraordinaire. Jouer en check/call vous ramène énormément de bluffs, en même temps que de vous permettre de ne pas rentrer dans un pot bodybuildé si vous êtes dominé par un meilleur as. (typiquement AK).
De plus si vous êtes relancé sur ce genre de board, vous serez souvent obligé de fold alors qu'il est possible que vous ayez la meilleure main.

Naturellement ce ne doit pas être systématique, afin que votre adversaire ne puisse pas se dire "ah tiens un board avec un A qu'il ne CBet pas, il a forcément un A". Mais mixer suivant vos adversaires devrait vous rendre déjà assez illisible. Typiquement avant de se rendre compte que avec A8 contre quelqu'un qui fold 80% des CBets vous check/callez, alors que vous CBettez contre quelqu'un qui en fold 40%, votre adversaire devra avoir un sacré paquet de mains sur vous et être très attentif.



In position :


Plus ou moins pareil, à ceci près que vous pouvez vous permettre de checker vos mains qui ont une SD value très faible, pour ne pas les transformer en bluff. Si on reprend 6H 6D sur 5H TD KS, je pense que je la checkerais très souvent, et folderais également souvent sur un bet turn (sauf read sur mon adversaire), tout simplement parce que les gens ont beaucoup moins tendance à bluffer lorsqu'ils sont hors de position.


Le corollaire de cela est que dans l'ensemble vous ferez moins de CBets. Et que quand vous n'aurez rien vous serez donc généralement davantage respecté.
Corollaire numéro 2 : vous aurez tendance à beaucoup CBet vos draws, vos très grosses mains et rien du tout. Cela risque de dissuader en partie vos adversaires de relancer : si vous n'avez rien ils n'y gagnent rien, mais s'exposent à perdre beaucoup si vous êtes dans la partie "monster" de votre range. De cette façon vous serez moins souvent relancé lorsque vous êtes à tirage.


A terme peut-être qu'on peut ajouter occasionnellement des check/raise avec des draws et des monstres contre des adversaires très agressifs lorsqu'on check OOP. Je pense d'un point de vue théorique que ça peut être bon. Faudra juste que je trouve des situations où essayer smile.gif



Résumé :

Moins CBet vos mains à faible showdown value pour ne pas les tourner en bluffs, mais au contraire les transformer en "bluff-catchers" et du même coup augmenter l'impact apparent de vos CBets quand vous n'avez rien.




Voilà je crois que j'ai à peu près terminé mon pavé du soir, bravo et merci à ceux qui ont tout lu.


*steal : se dit lorsqu'on est au CutOff (CO, avant dernière position) ou au bouton (D, dernière position), et que l'on relancer pour voler les blindes. "
Revenir en haut Aller en bas
Sedullos
Quinte flush
Quinte flush
avatar

Messages : 1824
Date d'inscription : 27/05/2009
Age : 49
Localisation : Isle

MessageSujet: Re: [Article]Le continuation Bet.   Mer 7 Oct - 18:59

Merci pour cet excellent article qui rappelle avec classe que le" bet pour info c'est MAL !!!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
MadJax
Hauteur as
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 40
Localisation : EYJEAUX

MessageSujet: Re: [Article]Le continuation Bet.   Mer 7 Oct - 20:15

Ben voilà, je suis perdu. La semaine dernière, on m'avait convaincu de miser pour évaluer la main de l'adversaire, et là l'inverse pour rentabiliser encore plus le coup. Crying or Very sad
Le poker c'est tout de même technique .... mais j'aime ça 👅 . Vivement demain soir que j'essaie ça... sans garantie directe de résultat mais la pratique reste la meilleure des formations !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert
Quinte flush royale
Quinte flush royale
avatar

Messages : 4030
Date d'inscription : 09/09/2009
Localisation : À la campagne

MessageSujet: Re: [Article]Le continuation Bet.   Jeu 8 Oct - 9:44

La vache! 🐘 J'ai rien compris :|
Espérons que tu ne mettras pas en pratique ces stratégies diaboliques Twisted Evil sur moi ce soir afro!

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sedullos
Quinte flush
Quinte flush
avatar

Messages : 1824
Date d'inscription : 27/05/2009
Age : 49
Localisation : Isle

MessageSujet: Re: [Article]Le continuation Bet.   Jeu 8 Oct - 13:15

Pour eclaircir un peu les choses ,un article de Mr Deep Blue sur Wam :C'est un concept qui revient souvent dans les commentaires de mains.

L'idée est que, en misant ou en relançant avec une main de force moyenne on va pouvoir extraire des informations sur la main son adversaire.
Par exemple, un joueur va payer une relance avec QJ. Son adversaire mise ensuite sur un flop J62, et notre joueur considère que ce sera souvent un bluff (avec AK ou KQ par exemple) mais que parfois il sera battu (par un meilleur valet ou AA KK).
Ici, beaucoup de joueurs vont conseiller de reancer pour obtenir une information sur l'adversaire. C'est une erreur, fondamentalement. Le poker est un jeu d'agression, mais il faut savoir pourquoi vous agressez :

- Pour faire payer avec moins bien. Ici, notre adversaire ne risque pas vraiment de nous payer avec une plus mauvaise main.
- Pour protéger votre main, et faire payer un adversaire qui serait à tirage. Ici, ce n'est pas très important non plus, notre adversaire a au mieux 6 outs si il est derrière donc environ 12% de chances de toucher le turn. De plus, on sait quels outs il peut tirer : les A et les K. Il ne risque pas de nous prendre beaucoup si il les touche (alors que nos outs à nous sont camouflés, si on touche une dame on peut prendre un très gros bout de tapis à AQ par exemple).
- Pour le bluffer et donc faire coucher une main qui nous battait. C'est assez peu probable ici encore une fois.

Nous n'avons donc pas ici de raison valable de relancer. Supposons que le pot fasse 400 chips, notre adversaire mise 350 et nous relançons à 1400, nous risquons 1400 pour gagner 750 ; si on imagine que notre adversaire couche un bluff 60% du temps, et que 40% du temps il a la meilleure main et nous paye ou nous relance, on perd en faisant cette relance 110 chips sur le long terme alors qu'on a vraisemblablement la meilleure main à ce stade !



Cet exemple est l'illustration de pourquoi vous ne devez pas miser ni relancer pour obtenir des informations. Dans toute situation où vous jouez pour la valeur de votre mains et que votre adversaire ne paye pas avec moins bien si vous relancez ou que vous misez, vous n'avez aucune raison de relancer. Vous perdez le maximum quand vous êtes derrière (c'est le même prix que de payer flop et turn), et vous ne prenez rien de plus quand votre adversaire couche un bluff.
Revenir en haut Aller en bas
Duncan301
Couleur
Couleur
avatar

Messages : 670
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: [Article]Le continuation Bet.   Jeu 30 Déc - 10:08

Cbet or not Cbet

à lire, mais surtout à comprendre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article]Le continuation Bet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Article]Le continuation Bet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Limoges Poker Club :: Technique :: Stratégie générale-
Sauter vers: